Exemples flagrants de réalisateurs arnaquant le style cinématographique de leurs prédécesseurs

C’est très difficile de s’accrocher à la pureté d’une idée quand il s’agit de film. Tant d’histoires ont été racontées à ce jour qu’il est inévitable qu’une chose ressemble à une autre, d’autant plus qu’il n’y a qu’un nombre limité d’histoires qui peuvent être racontées dans une vie. Mais l’astuce consiste à continuer à raconter les mêmes histoires de différentes manières afin que le public puisse au moins s’asseoir et apprécier la vision différente d’un film que chaque réalisateur peut apporter. Ensuite, il y a des moments où les réalisateurs prennent le temps d’aller de l’avant et de copier des scènes et des moments qui sont des arnaques presque flagrantes d’autres films. Certains les appellent un hommage, certains prétendent qu’ils sont une forme de flatterie, mais en vérité c’est juste un moyen de marcher sur les pieds de quelqu’un parfois, à moins bien sûr que l’on informe au moins l’autre personne qu’il aimerait copier son travail. Je suis un enfant de la « Nouvelle Vague américaine », dans laquelle les jeunes réalisateurs fougueux Scorsese, DePalma, Spielberg et Coppola ont beaucoup emprunté à Frank Capra et Hitchcock, jusqu’aux grands du cinéma européen de la Nouvelle Vague Fellini, Goddard, et Truffaut. Quels réalisateurs (et exemples de leur travail) n’ont montré aucune honte à rendre « hommage » image par image à leurs prédécesseurs ?

Source

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *