Amadeus pourrait bien être le film parfait.

Cela prend un sujet dont beaucoup ont entendu parler, mais peu ont vraiment examiné en profondeur. Il fournit un personnage principal si tordu et séduisant que chaque scène est un triomphe d’intrigue. Ils prennent le meilleur de Mozart et le superposent dans la partition la plus sublime, complétant parfaitement l’histoire mais sans en faire trop. J’ai l’impression qu’en le regardant, nous comprenons tous les aspects de l’intention de Salieri mais nous n’avons pas à être d’accord ou même à l’aimer. C’est une histoire qui nous montre l’un des esprits les plus grands et les plus créatifs, tout en présentant simultanément les actes les plus dépravés et les plus bas dont l’humanité puisse être capable. Je n’ai jamais vu un film jaillir d’un espoir naissant, d’un désespoir sans fin et d’un désir titanesque si facilement, se mélangeant dans un cocktail qui fascine et captive. Il n’a pas non plus semblé vieillir malgré ses presque 40 ans, chaque scène est superposée et tournée d’une manière qui brille avec sophistication. Malgré une durée de près de 3 heures, cela nous laisse encore plus envie et permet en quelque sorte à tout un casting de briller, renforcé par la performance de F Murray Abraham.

Source

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *